Un petit aperçu de la beauté qui nous entoure

Un petit aperçu de la beauté qui nous entoure

COLBIE CAILLAT

http://fr.youtube.com/watch?v=2PWfB4lurT4

Colbie Caillat

 

Elevée dans (et par) la musique, Colbie Caillat est née en Californie. Chanteuse, compositrice et guitariste, elle peut se targuer d'avoir jouée enfant dans les pieds de Mike Fleetwood et John McVie, les deux leaders de Fleetwood Mac, qui avaient enregistré avec son père Ken, le carton planétaire à 15 millions d'exemplaires de Rumours en 1977 et le double platine Tusk (avec juste 2 millions !), deux ans plus tard. Ca pose !

Killing me Soflty ( with his song !)

Ce n'est pas parce que son père produisait le rock FM de Fleetwood Mac que Colbie se sentit attirée par la musique. C'est juste en découvrant la voix de Laureen Hill dans la reprise des Fugees de Roberta Flack Killing Me Soflty que le cross-over soul-rap fit sens pour elle et lui donna l'envie de se lancer en 1996. A 11 ans, elle avait déjà des années formatrices de piano, depuis son plus jeune âge, derrière elle et attendrait d'avoir 19 ans, pour toucher sa première guitare. Difficile de faire autrement dans une famille baignant dans le jus musical californien, à succès qui plus est ... De la coolitude comme art de vivre, avec de la ténacité et du recul, comme on va le voir.

Mon papa m'a dit...

« Avoir une grande voix, c'est bien, mais les artistes reconnus sont ceux qui sont leurs propres compositeurs » lui balance un jour son père, alors à la tête d'un label discographique. Et c'est ainsi qu'en souvenir de Carole King ou Joni Mitchell, elle commence à travailler ses propres compositions, pour s'ouvrir au songwriting et donner la vraie mesure de son univers. Elle rejoint là les Norah Jones et autre Jack Johnson, champions de la chanson organique qui sent le bois des guitares et les mélodies de piano tournées à la main pour le côté proche. Inspirée, elle l'est et c'est après sa première leçon de guitare qu'elle écrit sa première chanson. « Tout est là, quand je compose, ce n'est pas préconçu, cela arrive seul, structuré, je ne dirige rien, je me laisse envahir et cela sort comme ça... » écrit-elle sur son site. Son autre point fort, c'est la manière de structurer la production d'un album : « Si on prend Rumours de Fleetwood Mac, tous les titres sont posés les uns par rapport aux autres et changer l'ordre, c'est changer totalement le contenu de celui-ci. C'est pourquoi je prends mon temps pour trouver ce qui fait sens et qui dure... ».

California Dreamin

En adolescente pratique de son siècle, c'est sur le Net qu'elle commence à diffuser ses titres en téléchargement sur iTunes et Rhapsody. De buzz en buzz, son folk-rock éminemment californien pour sa tranquillité et la douceur ensoleillée qu'elle véhicule fait d'elle l'artiste la plus téléchargée du Net. Son profil Myspace cartonne avec 31 millions de visites l'été 2007 et elle se retrouve « Free single of the Week », au même moment sur iTunes avec Bubbly. Une signature discographique s'ensuit et Coco rebondit d'oreilles en oreilles autour de la planète, avant l'arrivée du clip qui fait l'unanimité en ce moment-même.
A 22 ans, Colbie, artiste reconnue sans avoir fait aucune concession balade son folk cotonneux qui rend heureux et commence à collaborer avec d'autres artistes. Elle vient ainsi début mai d'enregistrer Lucky avec Jason Mraz sur son album We Sing, We Dance, We Steal Things. Classique dans l'esprit rock, moderne dans sa pratique réseautée, une artiste de son temps.

colbie unplugged at studio 333

bubbly  http://www.cmt.com/videos/unplugged/colbie-caillat/345805/bubbly.jhtml?id=1606094

realize http://www.cmt.com/videos/unplugged/colbie-caillat/345808/realize.jhtml?id=1606094



16/07/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres